SNA Sharp

Introduction

SNASharp est un logiciel ( libre ), écrit en langage C# destiné à  piloter (dans un premier temps) des analyseurs scalaires compatibles avec le logiciel NWT de DL4JAL :http://www.dl4jal.eu/

La version courante (2019_08_30_0) de SNASharp se télécharge ici : SNASharp

Le protocole supporté est au niveau de celui géré par la version 4.11.09 du 29/09/2013 de LinNWT et WinNWT. Ces versions ne sont actuellement plus diffusées par DL4JAL.

Le développement à  débuté à  la fin décembre 2018.

Le logiciel est entièrement en anglais et le restera. Les pages descriptives aujourd’hui en français serons amenées à  basculer en anglais.

Cette organisation de page est temporaire, destinée à  diffuser une version pour des premiers tests, elle évoluera ensuite vers une organisation plus classique avec d’un coté une notice d’utilisation tenue à  jour, et d’un autre coté une page de téléchargement des versions avec un changelog.

Analyseurs supportés

Il a été testé avec succés sur les analyseurs:
NWT70 vendu par   BG7TBL
Simple Spectrum   35M – 4.4G vendu par   BG7TBL
Simple Spectrum   135M – 4.4G vendu par   BG7TBL
NWT500-1 Vendu par BG7TBL   (merci à  Henry F4WBG pour le test).
NWT500-2 Vendu par BG7TBL .
(sur les 2 NWT500 la fonction d’acquisition en linéaire est maintenant disponible).
JTGP-1033 (D6 sur Aliexpress)


Analyseurs intégrés à SNASharp mais non testés:
NWT300 vendu par   BG7TBL
NWT-4000
NWT-6000

Analyseurs non actuellement intégrés mais prévus à  court terme:

Aucun.

Pre-requis logiciels

Ce logiciel est écrit entièrement en C# nécessite l’installation préalable du Framework .NET 4.0 pour fonctionner. Il se trouve ici :https://www.microsoft.com/fr-fr/download/details.aspx?id=17851

Les versions de Windows suivantes sont supportées, en plateforme 32 et 64 bits

  • Windows XP
  • Windows Vista
  • Windows 7
  • Windows 10

Le logiciel fonctionne  sur Apple Mac et sous Linux via mono :?https://www.mono-project.com/download/stable/

Installation du logiciel

Il n’y aucun installation à effectuer, il suffit de prendre l’archive zip et de la décompresser dans un répertoire. Il est préférable d’éviter des répertoires qui demandent des droits étendus ( comme Program Files ), et s’assurer d’avoir un niveau de privilège superviseur ( ce qui est normalement le cas d’une installation par défaut ).

Toutes les écritures du logiciel ( fichiers de calibrages, nouveau analyseurs supportées, préférences…) sont effectuées dans des sous-répertoire au répertoire d’installation. Une suppression de ce répertoire effacera donc l’ensemble des données.

Utilisation

Une notice minimale viendra, mais en attendant:

Utilisation de la Souris:

Un clic gauche sur le graphique du spectre zoomera en fréquence, alors qu’un clic droit dé-zoomera. Quand après avoir zoomé la résolution deviendra insuffisante, vous pourrez acquerir des nouveaux points de mesure via le bouton « Start » dans l’onglet « Sweep mode ».

Calibrage:

Description à venir

Onglets

  1. Sweep Mode
    C’est le mode à utiliser pour analyser un dipole ou mesurer un spectre. Il permet de faire varier la fréquence de l’oscillateur entre deux bornes.
    Vous pouvez lancer une seule acquisition ou alors acquérir en continu.
  2. Dipole Analyzer
    C’est un mode qui analyse de façon automatique un quartz qui serait inséré en série entre l’entrée et la sortie. Pour cela il faut avoir un analyseur qui fonctionne à basse fréquence ( NWT70, NWT500..), les résonances fondamentales des quartz étant dans la HF. Il est conseillé d’utiliser cette fonctionnalité en activant une atténuation de 10dB, la mesure d’ESR en sera plus précise.
    Le logiciel recherchera automatiquement les résonances séries et parallèle du quartz ( ou du résonateur céramique) en plusieurs étapes, il « zoomera » en fréquence autant que nécessaire.
    Ensuite les paramètres du schéma équivalents du quartz serons calculés, et une structure d’un filtre QER réalisable avec ce quartz proposée.
    Il est important de noter que la bande de fréquence dans laquelle l’analyse sera effectuée est celle qui a été sélectionnée dans les cases « Start Frequency » et « End Frequency ». Pour un quartz il est conseillé de rester en dessous de 30MHz comme fréquence haute. Si un mode harmonique particulier vous intéresse, vous pouvez « zoomer » sur l’intervalle de fréquence recherché avant de lancer l’analyse.
  3. Device Editor
    Cet écran permet de rajouter des modèles d’analyseurs qui ne sont pas initialement supportés par le logiciel.

Informations complémentaires

Voila les équations utilisées pour déterminer les paramètres équivalents des quartz. Elles ont été établies « à la main » mais les résultats des mesures semblent cohérents. Si vous pensez que ces calculs sont problématiques, n’hésitez pas ? le signaler ( dans les commentaires).

Quelques écrans d’exemple:

Spectrum of FM band

Mesure de la bande FM avec un Simple spectrum  35MHz-4.4GHz

Mesure d’un filtre ? quartz bande étroite ( 3khz ), avec un NWT70

Caractérisation automatique d’un quartz, avec un NWT70

Futures fonctionnalités prévues

  • Gérer des graphiques ? courbes multiples ( avec la possibilité de sauvegarder et re-charger des courbes).
  • Rajout sur le graphique d’indicateurs ( bande passante a -3dB etc..)
  • Système de mise a jour « automatique ».

Code source

Le code source sera mis à disposition dés qu’il sera un minimum stabilisé. Les modifications et réorganisation étant encore particulièrement fréquentes, un projet dérivé aurait beaucoup de difficultés pour rapatrier les évolutions. Le code source sera mis à disponibilité d’ici quelques semaines sur ce site, et ensuite il sera partagé en ligne via un gestionnaire de version ( GitHub ou autre).

Le projet pourra être compilé sous Visual Studio Community de Microsoft (gratuit pour les petites entreprises et les particuliers)

51 réponses à SNA Sharp

  1. Cool David, beau travail !!
    Félicitations pour ce soft qui rendra certainement de grands services.
    Christophe F1JKY

  2. F6GWE dit :

    Bonjour
    Je viens de recevoir le JTGP 1033 (reçu avec 2 circuits intégrés dans un petit sac en plastique?????)
    Que j’aie tout de suite branché
    Il est reconnu c’est génial!!
    Super boulot!
    A suivre….
    73
    Patrick
    F6GWE

    • David Alloza dit :

      Merci Patrick,
      Avec la dernière version vous pouvez même décocher la détection automatique ( en haut a gauche) ce qui vous permettra de démarrer plus vite la fois suivante car le logiciel tentera d’initialiser l’analyseur sur le port ou il avait été initialement détecté.
      David.

    • marc dit :

      @F6GWE : les deux petits circuits intégrés sont des mixers/MMIC 5 GHz de rechange, ref IAM 8100. C’est le premier circuit intégré susceptible de prendre des coups en cas de surcharge (niveau trop élevé en entrée).
      Vendu notamment chez Rota Franco, en cas de nécessité.
      Un « leveler » inséré en entrée de détecteur, tel que celui de Sam Wetterlin, évite d’avoir à craindre sa carbonisation.
      Marc

  3. bleuos1613 dit :

    Bonjour,

    Super boulot David; j’ai la version JTGP 1033. Et cela marche nickel sur Linux avec mono. J’avoue que c’est le logiciel le plus ergonomique que j’ai utilisé pour l’instant qui soit compatible de ce matériel.
    Je l’utilise avec un RF Bridge pour mesurer des TOS sur mes antennes. Une idée d’évolution serait d’ajouter une échelle en VSWR pour éviter d’avoir à faire la conversion dB->TOS…
    Y’a plus qu’à trouver un packaging pour la carte JTGP 1033 ;-).
    Olivier.

    • David Alloza dit :

      Merci pour votre retour Olivier,
      Vous êtes le premier utilisateur ayant utilisé le JTGP 1033 sous Linux avec SNASharp à faire un retour. Donc cela fonctionne 🙂
      Ok c’est noté pour l’échelle en SWR, par contre je ne garantit pas de délais.
      David.

      • bleuos1613 dit :

        Bonsoir David,

        En faisant des mesures de directivité sur mes coupleurs, je remarque sur certaines courbes
        des sauts de valeur qui semblent correspondre à des troncatures numériques.

        Est ce que j’ai un moyen de mettre sur ce blog une capture en question ?
        A mon avis , c’est peut-etre du au firmware du D6, ou à SNASharp ?
        Olivier

        • David Alloza dit :

          Bonsoir Olivier,
          Envoyez moi de quoi comprendre le montage de mesure par email ( photos, shéma) + une capture d’écran de SNASharp.
          mon email F4HTQ at alloza.eu
          Cela peut venir de pas mal de choses, hardware ou software.J’espère que les images me donnerons des idées 🙂
          Bonne soirée.
          David.

  4. Jean-Pierre Grillère F6BIG dit :

    Merci David pour ce beau logiciel.
    J’allais te demander une fonction de mesure de SWR, je vois que c’est déjà en chantier !
    J’utilise un D6 qui nécessite la mise en marche manuelle du TG par appui sur un bouton poussoir
    Cette fonction peut-elle être commandable par le logiciel ?
    Tu parles d’enclencher une atténuation de 10 dB c’est dispo sur le D6 ?
    Cordialement;
    Jean-Pierre F6BIG

    • David Alloza dit :

      Bonsoir Jean-Pierre,
      Merci d’être passé.
      Oui pour le SWR cela va bientôt arriver, dans les semaines à venir.
      Sur le D6 il n’y a pas d’atténuateur, mais ce n’est peut être pas indispensable à toutes les fréquences. Il faudrait mesurer les impédances d’entrée et de sortie de cet analyseur. Je sais déjà que l’impédance d’entrée devient capacitive passé 1GHz ( a cause du mélangeur) mais sur l’impédance de sortie je n’ai pas de données.
      Pour ce qui est de commander le TG par logiciel, pour que ce soit possible il faut modifier le firware du D6 et rajouter l’option dans SNASharp. Les deux sont possibles. Un autre OM est actuellement en train de ré-écrire le firmware du D6, je pense qu’il en parlera sur les listes de diffusion hyper quand il y sera parvenu.
      A plus tard.
      David.

  5. ALAIN - F4DVG dit :

    Superbe job David;
    félicitation; c’est très intéressant et cela reste prometteur une construction qui fleurie en réussite.

  6. Jean claude _F1AIA dit :

    Merçi pour ce superbe soft ; je viens de l’utiliser avec le D6 mais
    je n’ai le PCB que depuis deux jours donc je continue mes tests !
    73 Jean claude
    F1AIA

    • David Alloza dit :

      Merci Jean Claude,
      Je ne sais pas si vous avez vu, mais j’ai récemment rajouté la possibilité de s’abonner par mail aux alertes quand on répond aux commentaires sur cet article.
      Je suis en ce moment en train de bosser sur la fonction pour afficher directement le SWR quand on branche un pont de mesure à l’analyseur.
      David.

  7. J.Claude F1AIA dit :

    Pour info , niveaux en sortie de TG sur la platine D6

    0.4 dBm__35Mhz
    0.4 dBm__50Mhz
    0.5 dBm__100Mhz
    0.6 dBm__200Mhz
    0.8 dBm__500Mhz
    0.8 dBm__1GHz
    2 dBm__1.5GHz
    3.8 dBm__2GHz
    2.6 dBm__2.5GHz
    0.4 dBm__3GHz
    -5 dBm__3.5GHz
    -5 dBm__4GHz

  8. jclaude f1aia dit :

    Merci pour la nouvelle release
    Juste un détail , en mode VFO , le start est ok mais le stop non , la porteuse est
    toujours présente.Il faut repasser sur un autre mode (ex: sweep )et faire un single
    et tout rentre dans l’ordre.
    J’ai bien apprécié également le choix des couleurs ,surtout pour faire des
    comparaisons.
    Jclaude

    • David Alloza dit :

      Merci JClaude,
      oui ce problème est connu.
      En fait le protocole mis en place par DL4JAL n’a pas de commande officielle pour stopper le VFO. Mais en passant la fréquence a zero généralement ça le stoppe. C’est le cas de ceux construits par BG7TBL.
      Mais sur le D6 ce n’est pas implémenté, donc on ne peut pas vraiment stopper le VFO.
      Je ne savais pas qu’il s’arrêtait tout seul aprés un single, c’est intéressant car je pourrais juste balancer une acquisition en sweep mode presque vide pour le stopper.
      A tester.
      David.

  9. Jean-Pierre Grillère F6BIG dit :

    Bjr David,
    Parfait ta dernière version !
    Juste uen question, je n’ai pas trouvé comment enregistrer uen configuration …
    Je pense que ce serait sympa de pouvoir conserver les réglages utilisés et les retrouver en revenant pour continuer des tests.
    Encore bravo pour tout ce qui fonctionne déjà très bien.
    73 de Jean-Pierre F6BIG

    • David Alloza dit :

      Bonjour Jean-Pierre,
      Merci pour ton retour.
      en fait quand on quitte le programme, voila ce qui est automatiquement sauvegardé et donc restauré quand on relance le logiciel:
      -> L’analyseur utilisé
      -> le port utilisé
      -> le mode d’affichage ( dB ou SWR)
      -> le niveau d’atténuateur

      Par contre l’intervalle de fréquence courant et le nombre de points de mesure ne sont pas sauvegardé.
      C’est un oubli « volontaire » car je voulais éviter que l’on plante le soft avec des fréquences fantaisistes et que des utilisateurs se retrouvent bloqués avec un soft qui plante a chaque lancement.
      Mais je vais quand même bientôt le rajouter, avec un bouton « Reset » accessible a coté des réglages pour tout remettre par défaut et du code qui détecte si on a quitté le logiciel en plantant et donc qui remettra tout par défaut au lancement suivant.
      ça ne sera pas dans la prochaine version ( qui intégrera surtout des debugs) mais d’ici quelques jours ou semaines.

      David.

    • David Alloza dit :

      Bonjour Jean Pierre,
      Cela fonctionne sur la dernière version.
      les intervalles de fréquence et le nombre de points de mesures sont automatiquement sauvegardés quand on quitte SNASharp et restaurés quand on revient.
      David.

  10. Jean-François BELIN dit :

    Bonjour David,
    J possède déjà un SAG4400L (35MHz – 4.4GHz) et je viens de recevoir le NWT300AF de BG7TBL.
    premières constatations:
    – le module NWT300AF est bien détecté
    -la calibration semble se faire correctement, le seul point est lors des test dont voici une partie du report : « Calibration for _50dB attenuator, using logarihtmic detector..
    Calibration for _50dB attenuator, using linear detector.. » le test en logarithmique est très rapide (pas de défilement en haut alors que le test en linéaire prend un certain temps et l’on vois défilé la barre verte. est ce normal?
    -enfin, mais c’est un détail (je pinaille je sais!) mais ayant le SGA4400 quand je passe sur le NWT300 le logiciel me laisse le VFO sur 4.4GHz ce n’est pas méchant sachant que c’est mis en rouge car on est hors limites mais comme je dis là je pinaille sur des détails.
    -lorsque l’on utilise plusieurs appareils différents simultanément: le SGA4400 et le NWT300 sur 2 fenêtres différentes cela semble fonctionner correctement (juste au cas ou cela intéresse quelqu’un).
    -je viens de faire un petit test rapide:
    *NWT300AF en mode VFO sur 145MHz
    *SGA4400L en scan entre 100 et 200MHZ
    résultat les deux boîtiers cohabitent bien.
    Question:
    -est ce que les fichiers de sauvegardes vont s’écraser l’un l’autre lors de l’utilisation consécutive des deux appareils?
    voilà les tout premiers tests
    il ne me reste qu’a approfondir!
    73’s
    F4CDH

    • David Alloza dit :

      Bonjour Jean-François,
      Merci Pour ce message.
      Alors le protocole de DL4JAL ne permet pas de détecter le type d’analyseur et il faut donc en changer manuellement dans la liste déroulante quand on a changé d’analyseur. Ensuite c’est sauvegardé jusqu’au prochain démarrage. C’est ce qui explique que le range de fréquence n’était pas le bon.
      Quand le firmware détecté n’est pas le même que celui que l’on trouve généralement sur l’analyseur le fond de la boite qui affiche la version de firware passe en jaune ( au lieu de vert), mais c’est une indication « sans plus ».
      Pour la calibration qui ne prend pas le même temps en logarithmique et en linéaire ce n’est pas normal, cela est ennuyeux.
      J’ai eu des problèmes de rafraîchissement de la progression de la calibration sous Mono (c’est uniquement un problème d’affichage) , êtes vous sous Mono ou alors sous framework .NET classique ?
      Pour ce qui est des calibrations elles ne vont pas s’écraser entre elles, chaque analyseur garde son fichier de calibration. ( Je possède aussi plusieurs analyseurs, un NWT70, NWT500, Simple Spectrum 35-4400, et D6). Par contre la sauvegarde ( du dernier analyseur utilisé + le port utilisé + niveau d’atténuation…) est unique et le dernier SNASharp que vous allez fermer va écraser ce qu’a sauvegardé l’autre. Ce que vous pouvez faire dans ce cas la, c’est dupliquer le dossier qui contient SNASharp, et lancer une version de chaque dossier, vous aurez alors absolument tout qui est indépendant et vous pourrez utiliser les deux analyseurs en même temps, sans que la sauvegarde de l’un empiète sur l’autre.
      Pour ce qui est du support du NWT300 je n’ai jamais pu le tester (je n’en ait pas) , j’ai fais le fichier de configuration en fonction des specifications données par BG7TBL, donc il est possible que cela ne fonctionne pas bien. Vous êtes certainement le premier testeur du NWT300 avec SNASharp. Un OM du club devait en acheter un et me le prêter pour tests, mais je ne sais pas ou ça en est.
      David.

      • Jean-François BELIN dit :

        Bonjour,
        une question sans lien direct avec SNASharp ou du moins pas tout à fait.
        Etant débutant dans l’utilisation d’un analyseur, je suis tombé sur un article d’un radioamateur slovaque SQ8AQX proposant de modifier l’analyseur de BG7TBL pour pouvoir l’utiliser aussi en « wobbler ». Sauf erreur de ma part je ne vois pas trop l’intérêt de la chose car si je ne me trompe pas l’analyseur de spectre fait pareil.
        Enfin peut être pourrez vous m’éclairer un peu.
        Ci après vous trouverez l’adresse du site en question: https://zz-indigo.mavipet.sk/?p=1886
        J’ai en stock un détecteur à base de ad8307 je vais essayer d’ici la fin de la semaine et éventuellement je vous ferais remonter les résultats.
        sincères salutations

        • David Alloza dit :

          Bonjour Jean-François,
          J’ai mis un peu de temps a comprendre ce qu’il avait fait, mais la c’est bon.
          Pour mesurer une caractéristique d’un dipôle avec cet analyseur de BG7TBL (j’en possède un) il faut forcement rajouter une source de bruit externe. On ne peut pas utiliser le générateur car il est aussi utilisé comme oscillateur local du mélangeur ( battement zéro) . Cet appareil est donc un « simple » analyseur de spectre.
          Mais quand on utilise une source de bruit les mesures sont moins précises que si on utilise un TG ( trace generator) et ceci principalement pour deux raisons:
          La première est que le bruit est large bande, donc la grande majorité de son énergie ne nous sert pas à un moment donné ( cet analyseur n’ayant une bande passante d’entrée que de 120KHz). On est donc limité à quelques dBm de signal ( puissance admissible en entrée du mélangeur) mais on utilise qu’une fraction de ce qui rentre, donc la dynamique en souffre.
          La deuxième est que ce bruit étant large bande il « pollue » un peu mélangeur. On a du mal a mesurer des minimum ( filtres Notch) avec une source de bruit et cet analyseur.

          Qu’a fait l’auteur ?
          Il a rajouté un fil pour directement envoyer de l’extérieur la tension qui sera mesurée par l’ADC du microcontroleur. Et il génère cette tension avec des amplificateurs logarithmiques externes ( qui remplacent donc l’entrée de l’analyseur). Il peut ainsi échapper à ce problème de battement zéro en offrant une détection sans mélangeur.
          Je n’aurais pas fait ainsi pour ma part, car cela amène plusieurs problèmes. Le plus « grave » étant que la source de signal étant carrée, on va détecter le signal qui passe a travers le DUT… mais aussi ses harmoniques. La mesure sera donc difficile à exploiter.
          Les NWT70, NWT500,NWT300 font bien ce genre de choses, mais le TG est sinusoidal.

          J’ai une autre modifications de ce « Simple spectrum » de BG7TBL que je n’ai pas encore eu le temps de faire et qui devrait pouvoir aussi le faire fonctionner en « wobbler » mais sans le défaut que je viens de décrire.
          David.

          • Jean-François BELIN dit :

            OK, merci pour ces explications.
            Si j’ai bien compris il remplace la « tête de mesure par une tête extérieure mais utilise l’analyseur « normalement ». (il court-circuite le mélangeur en quelque sorte.)
            Ayant en stock un module chinois équipé de l’ad8703 je vais faire quelque essais ce weekend (a moins que je ne trouve du temps avant et je vous tiendrez au courant des résultats.
            JFB

    • David Alloza dit :

      Bonjour Jean François,
      On m’a prété un NWT300 et j’ai fais quelques tests.
      Il y a des problèmes, je ne sais pas d’ou ils viennent ( peut être de windows 10 mais c’est pas sur). Les captures sont aléatoires et ne passent pas a tous les coups.
      Je vais investiguer.
      David

  11. Ping : SNASharp v2019_03_31_0 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  12. Ping : Modifications de l’analyseur scalaire « D6 » JTGP-1033 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  13. Ping : SNASharp v2019_04_14_0 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  14. f1aia dit :

    Bonjour David
    Comment puis je t’envoyer des copies de courbes de filtres 1.7Ghz ainsi
    que quelques photos prises après modifs du D6 (ajout d’un atténuateur en PI de 6dB
    en sortie ADF4351 et atténuateur en Pi de 3dB en entrée IAM

    73 Jean claude

  15. NIQUEL dit :

    Bonjour David,
    Beau travail ! Mon D6 est reconnu immédiatement. La mesure d’un atténuateur pro HP 20dB 18GHz donne 15dB à 2GHz et 20 dBà 4 Ghz . Peut etre un problème de calibration? Ou d’adaptation,car le D6 n’est pas encore modifié.
    Quid de la protection en sortie de la PLL ? Si non chargée,ne risque t on pas de dégrader la sortie ?
    Pour le logiciel,j’aurais bien vu un bouton pour « Analyseur de réseau » et un autre pour « Analyseur de spectre » . Le premier inviterait à lancer le TG par le bouton poussoir de la carte ;le second offrirait l’option « mémorisation » permettant d’enregistrer les évènements bref en analyse spectrale

    • David Alloza dit :

      Bonjour,
      Merci pour le retour.
      j’ai déjà eu bien pire au niveau des mesures d’atténuateurs avec cet analyseur 🙂
      Je pense que ça s’explique par le fait que a 2GHz le mélangeur d’entrée était saturé l’or de la calibration ( a cette fréquence on a quasiement 10dB de trop de niveau si on relie directement l’entrée à la sortie), mais à 4GHz avec la baisse de niveau importante du TG la calibration est moins « fausse ».
      Ensuite effectivement les adaptations d’impédances ne sont pas bonnes, ce qui n’arrange pas les choses. Sans atténuateur les impédances de sortie et d’entrée de cet analyseur varient sensiblement sur la très large bande passante.
      ça reste du matériel à 46€, même si ça rend bien service.
      David.

  16. Ping : SNASharp v2019_04_29_0 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  17. Ping : SNASharp v2019_05_02_0 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  18. David Alloza dit :

    Le problème avec le NWT300 à été corrigé.
    La correction sera présente dans la prochaine version distribuée, d’ici quelques jours.
    David.

  19. Ping : SNASharp v2019_05_05_0 | Dans mon atelier – David F4HTQ

  20. PRUDENT JEAN PAUL/F6EAH/74 dit :

    Bonjour David,
    Vous faites un super travail. Toutes mes félicitations. C’est trés beau, facile d’accés.
    Je suis en emmerveillement chaque fois que je le fais fonctionner.Un grand MERCI.
    Cela fait vingt ans que j’ai vu le premier analyseur de spectre sur un PC à FRIEDRISHAFEN. J’ai un NWT70 et le 500 il fonctionne trés bien en scalaire mais pas en analyseur de spectre. Le D6 c’est tip top et j’ai rajouté juste un mixer pour que le spectre descende à 1MHz avec un local SI5351 à 100MHz.J’ai des GEEKCREIT de chez BANGGOOD mais aucun des protocoles de votre SNASHARP ne le lui conviennent. Si des photos vous interressent je peux vous envoyer cela prochainement. Un grand MERCI pour cette bell réussite. 73 jean paul du 74/ANNEMASSE.

    • David Alloza dit :

      Merci pour votre message Jean-Paul,
      Vous avez pris quel modèle pour le mélangeur que vous avez rajouté ? un IAM81008 ou autre chose ?
      Bon dimanche !
      David, F4HTQ.

      • PRUDENT JP dit :

        Bonjour David,
        C’est un mixer a diode genre IE500, tout simple dans un boitier metallique c’est du mini-circuit vieux de 30 ans.Et cela fonctionne super bien pour voir le 1mhz à 35mhz.le LO avec SI4351 à 100mhz et l’on regarde par exemple un oscillateur de 7.029mhz sur votre SNA de 100 a 135 MHz , il est super pile a 107.029 comme cela on a pas besoin de mettre un passe bas. tous simple et tres efficace pour osculter de 1mhz a 35 mhz. Que c’est beau quand je bricole dans le déca .Donc maintenânt j’ai un SNA de ~1mhz à 4g4. 73 jpp

  21. David Alloza dit :

    A new version of SNASharp was released
    Une nouvelles version de SNASharp est disponible.

    voir ici : http://alloza.eu/david/WordPress3/?p=791

    Si vous voulez être au courant des nouvelles versions, inscrivez vous aux notification cet article, je mettrais toujours un message pour prévenir.

    If you want to keep informed of new version, please register to the alert for this article. I will put a comment at each new releases.

    David.

  22. Ping : JTGP-1033 D6 spektrálny analyzátor s VF generátorom 32 – 4400 MHz | OM0A

  23. Albert dit :

    Bravo!! les français.

  24. Jacquemin F6EXX dit :

    Bonjour.
    Bravo encore pour ce magnifique programme , très simple à utiliser.
    J’utilise un D6 en générateur et analyseur.
    Pour tout ce qui est filtre , je n’ai aucun problème, cela s’ajuste en 1 mn sans problèmes.
    Génial.
    Par contre je possède un pont de mesure SWR à ferrite , bleu , acheté sur la Bay et je souhaite accorder les aériens VHF et UHF et je n’arrive pas à obtenir des résultats corrects.
    Y a t’il une procédure particulière différence de la classique ?
    Je ne peux également pas changer la sélection logarithmique ainsi que sélectionner les cases à cocher.
    Je ne suis pas très familier de ce type de mesures .
    Si il existe une petite documentation, je serais intéressé.
    Merci pour tout .
    Amitiés.
    Patrick

    • David Alloza dit :

      Bonjour Patrick,
      Alors pour faire des mesures de ROS avec un pont, voila comment j’utilise SNASharp
      1> je calibre l’analyseur avec le pont connecté, une charge 50 Ohms coté référence et rien coté antenne, afin d’avoir le plafond de return loss
      2> je change la sortie de « DB » vers la bonne échelle de SWR ( output mode, sous l’endroit ou se trouvent le nombre de point capturés).
      Et puis je mesure mon antenne.
      sur les tests que j’avais fait cela fonctionnait, mais on est jamais a l’abris d’une régression.
      Tenez moi au courant.
      David.

  25. David Alloza dit :

    A new version of SNASharp is available.
    Full details here : http://alloza.eu/david/WordPress3/?p=899

  26. Ping : Analyseur Scalaire D6 : Modification et cas d’utilisation du NanoVNA – En attendant d'écrire mes mémoires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *